L’ère Postindustrielle


Après la fermeture, le silence gagne la vallée de l’Ellergrund. Les compresseurs ne tournent plus, et là où, plusieurs décennies durant, d’innombrables trains de minerai entraient et sortaient des galeries, la nature reprend lentement mais sûrement ses droits.

 

En 1970, les bâtiments de la mine sont vendus à un entrepreneur en construction.

 

En 1986, l’État achète des forêts au Ellergrund en vue de la création d’une réserve naturelle. Deux ans plus tard, l’État acquiert les terrains de la mine Katzenberg, y compris tous les bâtiments, avec pour objectif à moyen terme de rénover l’ensemble du site minier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *